Actualités locales

Interdiction des distributions de repas aux migrants de Calais : la justice saisie par plusieurs associations

17 septembre 2020 à 09h08 Par I.D.
Crédit photo : Page Facebook l'Auberge des migrants

Les défenseurs des migrants ont saisi le tribunal administratif de Lille ce mercredi. Ils dénoncent une "atteinte aux libertés fondamentales".

Dans un arrêté datant du 10 septembre dernier, la préfecture du Pas-de-Calais a interdit la distribution des repas aux migrants de Calais par les associations non mandatées par l'Etat. La mesure est appliquée jusqu'à la fin du mois dans plusieurs secteurs de la ville.

Seule l'association La Vie Active est autorisée à distribuer des repas aux migrants. Pour justifier leur décision, les services de l'Etat avaient invoqué les risques sanitaires dans le contexte du Covid-19 et de salubrité publique.

Ce mercredi, douze ONG et associations ont saisi le tribunal administratif de Lille pour obtenir la suspension de l'arrêté préfectoral. Les défenseurs des migrants dénoncent une "atteinte aux libertés fondamentales". La requête doit être examinée ce vendredi. 

Dans un message posté sur les réseaux sociaux, l'association L'Auberge des Migrants estime que cette interdiction "dégrade encore plus la situation des personnes exilées à la frontière." Elle appelle à manifester à Calais le samedi 26 septembre.

Téléchargez gratuitement l'application Contact FM sur  et