Actualités locales

Des arrêtés d'interdiction de gaz hilarant pour les mineurs

12 juillet 2019 à 08h16 Par M.J.
Deux maires ont pris des arrêtés pour tenter de faire bouger la réglementation sur le protoxyde d'azote (proto)

Ces capsules métalliques que l'on retrouve de plus en plus dans les canivaux ou dans les parcs, ce sont des capsules de protoxyde d'azote.

Les maires de Wattrelos puis de La Madeleine ont pris chacun dans leur commune un arrêté d’interdiction de consommation et de vente à des mineurs de protoxyde d'azote.

Initialement utilisées pour les siphons à chantilly, ces capsules sont utilisées comme gaz hilarant par les jeunes.

Elles ont l'avantage d'être peu honéreuses mais inhalé à haute dose, ce produit psychoactif peut causer des lésions irréversibles et même se révéler mortel.

De nombreux magasins ont déjà retiré ces capsules de leurs rayons d'ustensiles de cuisine, car elles étaient régulièrement volées.

Désormais c'est une question de santé publique que soulèvent Dominique Baert et Sébastien Leprêtre, les deux maires en question.

Ils ne sont pas certains de pouvoir faire appliquer leurs arrêtés car le protoxyde d'azote n'est pas (encore) considéré comme drogue, mais ils souhaitent au moins interpeller les citoyens et pourquoi pas l'Etat en prenant l'initiative. Leur objectif : protéger la jeunesse.

Téléchargez gratuitement l'application Contact FM sur  et