Vie nocturne à Lille : les contrôles policiers se poursuivent dans le secteur Masséna-Solférino

26 octobre 2021 à 9h21 par Iban D.

Crédit image: Google Street View
séparateur

La ville de Lille et la préfecture du Nord se disent "déterminées à apaiser le secteur Masséna-Solférino" dans un contexte de recrudescence des nuisances sonores et des problèmes de sécurité.

Les contrôles policiers se poursuivent dans le quartier festif Masséna-Solférino à Lille. "Face à la recrudescence des nuisances et des problèmes de sécurité dans le secteur Masséna-Solférino, la ville de Lille et les services de l’État ont engagé des actions communes depuis plusieurs semaines afin que les riverains, notamment, retrouvent la tranquillité à laquelle ils aspirent", assure la préfecture du Nord dans son dernier communiqué.

Concrètement, cela se traduit par une intensification des contrôles policiers et par l'exploitation des caméras de vidéoprotection installées par la ville.

Les dernières opérations remontent au 7 et au 19 octobre, elles ont concerné dix établissements. Voici le bilan dressé par la préfecture :

  • 10 établissements ont été reclassés en bars et ne sont ainsi plus qualifiés de discothèques. Ils devront désormais fermer à 1 heure du dimanche au mercredi et à 2 heures du jeudi au samedi (contre 7 heures auparavant)
  • 4 établissements ont fait l’objet d’une fermeture administrative immédiate pour des raisons de sécurité. Dans ce dossier, la ville de Lille a saisi la procureure de la République pour mise en danger de la vie d’autrui

"La Ville de Lille et la Préfecture ont d’ores et déjà prévu de nouvelles opérations, et sont déterminées à apaiser le secteur Masséna-Solférino", peut-on lire également dans le communiqué.