Rappel vaccinal : la Haute autorité de santé préconise de réduire le délai à 3 mois

24 décembre 2021 à 10h57 par Iban D.

Crédit image: Twitter CHU de Lille
séparateur

Dans son dernier avis, la HAS recommande également un rappel vaccinal pour les adolescents les plus à risque.

La Haute autorité de santé (HAS) veut accélérer la campagne de vaccination dans un contexte de flambée des nouvelles contaminations (près de 92 000 ce jeudi, un record depuis mars 2020). 

Dans son dernier avis publié ce vendredi, la HAS recommande de réduire à 3 mois le délai pour la dose de rappel du vaccin contre le Covid-19. Ce délai était de 5 mois auparavant, il est depuis aujourd'hui de 4 mois "après la dernière injection/infection", d'après le dernier message du ministre de la Santé Olivier Véran sur Twitter. Le gouvernement décide, pour le moment, de maintenir à 4 mois le délai pour le rappel vaccinal.

La Haute Autorité de santé recommande également un rappel vaccinal pour les adolescents les plus à risque. Elle se prononcera ultérieurement sur l'administration de ce rappel à l'ensemble des adolescents. Les mineurs âgés de 12 à 17 ans ne sont pour le moment pas concernés par le rappel vaccinal.