Actualités locales

Zone à faibles émissions : une consultation publique lancée à Reims

16 février 2021 à 09h48 Par I.D.
Crédit photo : Google Street View

A partir de janvier 2022, les véhicules les plus polluants seront progressivement exclus du centre-ville de Reims et d'une partie de la traversée urbaine.

Diminuer les concentrations en dioxyde d’azote et améliorer la qualité de l'air. Voilà l'objectif de la ZFEm (Zone à faibles émissions) qui sera mise en place à Reims à partir de septembre 2021. Concrètement, il s'agit de définir un périmètre et d'y interdire les véhicules les moins propres.

"Ces mesures de restriction de la circulation et de stationnement concernent les véhicules légers (M1), les véhicules utilitaires légers (N1) et les poids lourds autobus et autocars (M2, M3, N2 ou N3)", précise le communiqué de la municipalité

Le périmètre défini par la ville de Reims comprend le centre-ville, délimité par les boulevards de la rocade interne (Paul Doumer, Louis Roederer, Lundy, boulevard de la Paix, Victor Hugo et Dieu-Lumière). La voie Jean Taittinger, une partie de la traversée urbaine, est également concernée.

reims2.png (1.06 MB)

Une phase pédagogique (sans interdictions) sera d'abord mise en place entre septembre et fin décembre 2021. A partir de janvier 2022, progressivement, les véhicules les plus polluants ne pourront plus circuler dans le périmètre défini. Seront concernés dans un premier temps les véhicules avec une vignette Crit'air 5. Viendront ensuite les Crit'air 4 en janvier 2023 et les vignettes classées 3 en janvier 2024. 

A cette occasion, une consultation publique est lancée et va durer jusqu'au 17 mars 2021. Vous pouvez donner votre avis directement en ligne, ou dans les registres mis à disposition dans l'hôtel de ville et les 5 mairies annexes.

D'après le dernier sondage communiqué par la mairie, 59% des habitants de Reims seraient favorables à la mise en œuvre d’une zone à faibles émissions.

Téléchargez gratuitement l'application Contact FM sur  et