Actualités locales

Violences urbaines à Compiègne : la préfecture interdit la vente de mortiers d'artifice

26 février 2021 à 07h34 Par I.D.
Après une succession d'épisodes de violences urbaines, la préfecture de l'Oise a décidé d’interdire la vente, le transport et l’utilisation de mortiers à Compiègne pour une durée de 2 mois.

Depuis ce jeudi 25 février et pendant les deux mois à venir, il est interdit de vendre, transporter et utiliser des mortiers d'artifice à Compiègne (Oise). "Cette décision intervient à la suite d’une succession d'épisodes de violences urbaines intolérables au cours desquelles des tirs tendus de mortiers ont ciblé les forces de l’ordre et sapeurs-pompiers", justifie la préfecture dans son communiqué.

Les faits ont commencé le 21 février dernier. "Une patrouille de police a été visée par des jets de projectiles et des tirs de mortiers", et l'un des agents a été blessé. Le lendemain, à l’occasion d’une opération de sécurisation d’un point de Deal au Clos des Roses, des policiers ont de nouveau été visés par des tirs de mortiers. "Enfin, le 23 février, un équipage de police secours a été la cible de tirs tendus de mortiers dans le quartier des Musiciens", relate également la préfecture.

A Compiègne, ces violences ne sont pas nouvelles et avaient déjà été observées à plusieurs reprises en 2020. Le 30 avril, déjà au Clos des Roses, des policiers avaient été ciblés par une cinquantaine de tirs de mortiers. Entre le 4 et le 5 novembre, 70 tirs de mortiers avaient été recensés. Enfin, le 9 novembre, "des policiers et des sapeurs-pompiers ont été visés par des tirs de mortiers aux abords du lycée Mireille Grenet à Compiègne entraînant la blessure d’un sapeur-pompier".

"Les opérations de police ont été renforcées et se poursuivront dans les quartiers de Compiègne où une minorité défie l'autorité de l’État, pour que force reste à la loi", prévient la préfecture. Le secteur du Clos des Roses est connu pour abriter plusieurs trafics de stupéfiants.

Téléchargez gratuitement l'application Contact FM sur  et