Actualités locales

Vaccination possible dès ce samedi en pharmacie, ou avec un infirmier ou une sage-femme

05 mars 2021 à 10h37 Par M.J.
Crédit photo : Wikimedia Commons

Le décret permet à ces professionnels d'administrer les doses de vaccin AstraZeneca disponibles, sans ordonnance.

Le décret autorisant les pharmaciens à pratiquer eux-mêmes la vaccination a été publié ce vendredi.

Le ministre de la Santé Olivier Véran confirme que dès ce samedi 6 mars, les pharmaciens, mais aussi les infirmiers et sages-femmes, peuvent administrer sans ordonnance les doses de vaccin AstraZeneca disponibles.

Les infirmiers peuvent aussi administrer les vaccins Pfizer ou Moderna, mais pour ceux-là ils doivent s'assurer qu'un médecin puisse intervenir à tout moment.

Les femmes enceintes qui veulent se faire vacciner, devront obligatoirement le faire par les sages-femmes, et non en pharmacie. Les sages-femmes pourront d'ailleurs aussi prescrire le vaccin à l'entourage proche de la femme enceinte et du nouveau-né.

Ces professionnels de santé peuvent administrer les vaccins à toute personne, sauf celles qui présentent un trouble de l'hémostase, qui ont des antécédents de réaction anaphylactique à l'un des composants du vaccin ou lors de la première injection.

Pour l'instant, la vaccination reste en priorité destinée aux personnes de plus de 50 ans à 75 ans (pour le vaccin AstraZeneca, sans limite supérieure d'âge pour les vaccins de type ARN Messager), souffrant de comorbidités et aux adultes à très haut risque.

Tableau accès vaccination.png (413 KB)

Téléchargez gratuitement l'application Contact FM sur  et