Actualités locales

Rebondissement à la Cour d'Assises de l'Oise

25 septembre 2020 à 07h39 Par M.J.
Crédit photo : Google Street View

La Cour d'Assises de Beauvais examine depuis ce jeudi l'affaire du meurtre de la femme de l'ex-avocat Thierry Deblangy. Ce dernier, accusé, a changé de version.

C'est par courrier que l’ancien avocat de l’Oise Thierry Deblangy, accusé du meurtre de sa femme, a réalisé son coup de théâtre.

Ce jeudi au premier jour de son procès, l'Avocat Général a révélé que l'accusé avait changé de version par rapport à ses précédentes déclarations durant l'instruction.

Désormais il compte plaider la thèse de l’accident.

L’homme de 54 ans est accusé du meurtre il y a trois ans de sa compagne alors âgée de 22 ans.

Jusqu’ici il avait reconnu les faits, expliquant qu’il n’en pouvait plus des accès de violence verbale et physique de la jeune femme à son égard, allant jusqu’à inciter son chien à le mordre.

Le jour de la fête des pères, il aurait d'abord eu des pensées suicidaires, avant de se raviser et d'étrangler sa compagne.

Selon le compte-rendu d'audience du Courrier Picard, désormais il explique l’avoir tuée accidentellement lors d’un jeu sexuel, à l'aide d'un câble autour de son cou pour augmenter son plaisir.

Le jour des faits, tous deux étaient en tout cas sous l’effet de l’alcool avec plus de 2 grammes chacun dans le sang.

Le procès se poursuit jusque lundi.

Téléchargez gratuitement l'application Contact FM sur  et