Actualités locales

Nouvelle dégradation de radar de vitesse près de Béthune

08 novembre 2018 à 10h02 Par M.J.
Crédit photo : © La Voix du Nord

Les trois radars du Béthunois ont chacun leur tour été mis hors service.

La colère des opposants aux radars automatiques s'exprime toujours par des opérations de mise hors-service des appareils.

Après ceux de Maisnil-lèz-Ruitz et de Annezin, c'est le radar tronçon de la rocade minière, au niveau de Divion qui a été peint.

Pour le coup, le ou les auteurs de cette dégradation ont bien prévu leur opération car le radar tronçon est situé en hauteur, il a donc fallu grimper ou s'équiper d'une perche pour appliquer la peinture rouge.

La dernière opération en date remonte à seulement quelques jours, la semaine dernière, il s'agissait de celui d'Annezin.

Les auteurs de ce type de dégradation encourrent des peines pouvant atteindre 15.000€ d'amende assortis d'heures de travaux d'intérêt général.

Si les dégradations sont plus importantes, que le radar est endommagé, par une explosion, un vol ou un incendie, l'amende grimpe à 30 000 euros et une peine à deux ans d'emprisonnement.

Si l'action provoque la destruction du radar, les peines peuvent s'élever jusqu'à 75 000 euros d'amende et 5 ans d'emprisonnement.