Actualités locales

Michel Fourniret : de nouvelles traces d'ADN provoquent des dizaines de réouvertures d'enquêtes

23 septembre 2020 à 08h13 Par M.J.
Photo d'illustration

De nouvelles techniques ont permis de mettre à jour de nouvelles traces d'ADN sur un ancien matelas de Michel Fourniret. Les enquêteurs rouvrent les "cold cases".

C’est potentiellement une trentaine d’affaires de disparitions de fillettes qui va être réexaminée après les nouvelles analyses ADN réalisées sur un ancien matelas de Michel Fourniret.

L’homme n’a pas livré tous ses secrets d’après son ex-compagne et complice Monique Olivier.

C’est déjà sur ce même matelas saisi dans leur ancienne demeure de Ville-sur-Lumes dans les Ardennes, qu’ont été découvertes les traces de l’ADN d’Estelle Mouzin.

Grâce à de nouvelles techniques, d’autres traces non identifiées ont été découvertes.

Déjà 11 victimes sont attribuées à Michel Fourniret mais les enquêteurs s’intéressent désormais particulièrement à son parcours dans les années 90, période durant laquelle il s’est montré très discret.

Téléchargez gratuitement l'application Contact FM sur  et