Méru (60) : huit ans de prison pour avoir voulu rejoindre l'Etat islamique

14 mars 2018
Par I.D.
Hier, le tribunal de grande instance de Paris a condamné Jimmy Tayot, un Méruvien de 31 ans, à huit ans de prison pour avoir voulu rejoindre la Syrie et l'Etat islamique.

Son unique tentative de départ vers la Syrie date de Février 2015. Converti à l'Islam depuis trois ans et radicalisé au fil du temps, Jimmy Tayot se rend à l'aéroport d'Amsterdam. Officiellement, c'est pour profiter de vacances en Turquie. Mais les autorités néerlandaises trouvent suspect ce voyageur, anxieux, qui transporte avec lui deux sacs de 35 kilos. Interpellé, il restera un mois aux Pays-Bas. Dans son ordinateur, les forces de l'ordre retrouveront un poing américain, un couteau, des livres de religion et des images pédo-pornographiques.

Renvoyé en France, où une enquête préliminaire sera ouverte le 24 février 2015, Jimmy Tayot est finalement interpellé le 10 avril dans un hôtel de Toulouse. Dans sa tablette, des vidéos de décapitation et des images pédo-pornographiques sont retrouvées. 

Durant l'audience, le jeune homme a assuré qu'il voulait se rendre en Syrie pour construire des routes et des hôpitaux, et non pour combattre. Hier, la 16ème chambre du tribunal de grande instance de Paris a condamné Jimmy Tayot à huit ans d'emprisonnement, dont deux tiers de sûreté. Il sera incarcéré à la maison d'arrêt de Beauvais.