Actualités locales

Lycéens : des affrontements avec les forces de l'ordre ce matin à Compiègne

07 décembre 2018 à 11h31 Par I.D.
Les policiers ont chargé une première fois vers 8h30 ce matin pour disperser les lycéens rassemblés à proximité de l'établissement Mireille-Grenet.

La mobilisation des lycéens contre Parcoursup et la réforme du bac s'est poursuivie ce matin, et notamment à Compiègne où la situation s'est rapidement tendue.

Vers 8h30 ce matin, un premier blocage a eu lieu devant l'établissement Mireille-Grenet. Un blocus qui a rapidement dégénéré. Des abribus ont été vandalisés et des projectiles ont été lancés contre les CRS qui ont répliqué par des gaz lacrymogènes.

Les lycéens ont ensuite convergé vers le lycée Pierre-d’Ailly, boulevard des États-Unis où les forces de l'ordre ont de nouveau chargé vers 9h30. Peu avant 11 heures, les lycéens ont pris la direction du centre-ville, provoquant des problèmes de circulation. Conséquence : l'agglomération a décidé de dévier trois lignes de bus, les lignes 1, 2 et 6.

A noter que des mobilisations de lycéens ont également eu lieu ce matin à Senlis, Clermont mais aussi comme hier, à Soissons et Château-Thierry dans l'Aisne.

Mobilisation également dans le Nord-Pas-de-Calais

Entamé vendredi dernier, la contestation des lycéens se poursuit également ce vendredi dans le Nord et le Pas-de-Calais, où 67 personnes ont été interpellées hier pour des dégradations ou des violences contre les policiers.

C'est le cas par exemple à Maubeuge où un blocage a commencé à 8 heures ce matin au lycée Pierre Forest. Là encore, des échauffourées ont eu lieu entre jeunes et policiers. Un bus a même été caillassé, causant la blessure du chauffeur qui a été évacué vers les urgences.

Ce matin, des actions ont également été rencensées à Lens et Hénin-Beaumont.

A Lille, les lycéens des établissements Pasteur, Montebello et Fénelon sont de nouveau mobilisés ce matin. Il se sont rassemblés en fin de matinée sur la place de la République. Manifestations également à Tourcoing, Armentières et Roubaix. Des heurts ont éclaté à Roubaix où une personne a été interpellée. Le centre commercial McArthur Glen a été contraint de fermer ses portes au public.