Actualités locales

Drame de Glisy : bientôt de nouvelles mesures anti-rodéos

19 juillet 2021 à 08h16 Par M.J.
Photo d'illustration

Après l'accident lors d'un rodéo qui a coûté la vie d'une jeune femme de 21 ans et causé un blessé grave, la Préfecture veut renforcer son action.

La préfète de la Somme s’apprête à prendre de nouvelles mesures pour lutter contre les rodéos sauvages, après le drame de Glisy.

Dans la nuit de vendredi à samedi, une jeune femme de 21 ans, Julie, est morte suite à un accident lors d’un rodéo de motos.

Elle assistait aux démonstrations des participants, lorsque l’un d’eux, un homme de 32 ans, a perdu le contrôle de son engin à l’occasion d’une roue arrière.

Lui, est grièvement blessé.

La Préfète de la Somme rappelle dans un communiqué la dangerosité de telles manifestations.

Elle rappelle la loi du 3 août 2018 renforçant la lutte contre les rodéos motorisés crée un délit spécifique :

  • - sanctionnant fermement les auteurs de rodéos motorisés de peines pouvant aller jusqu’à 5 ans
    de prison ;
  • - les privant de leurs véhicules, (confiscations obligatoires des engins ayant servi à commettre ces
    infractions) ;
  • - punissant les organisateurs jusqu’à deux ans de prison et 30 000 € d’amende.

La Préfète de la Somme prévoit de rencontrer les élus de Boves, Glisy, Longueau et le président d'Amiens Métropole Alain Gest pour décider de nouvelles actions pour lutter contre les rodéos sauvages.

Téléchargez gratuitement l'application Contact FM sur  et