Actualités locales

Couvre-feu : l'éclairage public désactivé la nuit à Lambersart

27 octobre 2020 à 10h20 Par I.D.
Crédit photo : Image d'illustration - Pixabay

Depuis jeudi dernier, la ville de Lambersart éteint son éclairage public entre 23 heures et 6 heures du matin. Une mesure à des fins écologiques et économiques.

Comme toutes les communes de la métropole lilloise, la ville de Lambersart est soumise à un couvre-feu nocturne dans le cadre de la reprise de l'épidémie du coronavirus.

Théoriquement, plus personne (sauf les habitants munis d'une attestation dérogatoire) ne peut circuler dans la rue après 21 heures. Une situation qui a poussé la mairie à prendre une mesure concernant l'éclairage public.

Ainsi, depuis jeudi dernier, l'éclairage public est totalement désactivé entre 23 heures et 6 heures. L'intensité lumineuse est réduite dès 18 heures là où c'est possible. Celle des éclairages LED diminue de 30% entre 21 heures et 23 heures.

Cette décision aurait d'abord un intérêt écologique. "L’alternance jour-nuit est importante pour la biodiversité", rappelle Antoine Pierrot, premier adjoint en charge du Développement durable, dans les colonnes de la Voix du Nord. La mesure pourrait également permettre à la ville d'économiser 15 000 euros sur la période de couvre-feu. Cette expérimentation sera évaluée la semaine prochaine.

Sur la page Facebook de la ville de Lambersart, un internaute a critiqué la mesure. Elle pourrait provoquer des accidents sur la route et favoriserait les cambriolages ou agressions. Réponse de la mairie : "en général, les conducteurs roulent moins vite lorsque l'éclairage est éteint. Les accidents sont donc moins fréquents. Concernant les cambriolages, ils ont à 80% lieu en plein jour. Et pour la sécurité, dans les villes où l'éclairage est éteint la nuit, les agressions ou autres n'ont pas augmenté." La mairie s'engage à étudier l'idée de l'éclairage à détecteur de mouvement.

Téléchargez gratuitement l'application Contact FM sur  et