Actualités locales

Conforama : 190 emplois pourraient être supprimés dans les Hauts-de-France

11 juillet 2019 à 12h43 Par I.D.
La direction du groupe a confirmé ce jeudi son plan de suppression d'emplois et de fermeture de magasins lors d'un comité central d'entreprise (CCE) perturbé par les syndicats.

Le climat était tendu ce jeudi matin dans un hôtel de Torcy, non loin du siège de Conforama situé à Lognes, en Seine-et-Marne. C'est là qu'a débuté vers 8h30 le comité central d'entreprise (CCE) destiné à détailler le plan de restructuration prévu par le groupe d'ameublement.

La réunion a été interrompue par environ 30 à 40 syndicalistes de la CGT. Mais la direction a tout de même confirmé la suppression de 1 900 postes et 32 magasins Conforama en France en 2020, via un document distribué aux délégués du CCE.

La région des Hauts-de-France ne sera pas épargnée. On le savait déjà, quatre enseignes devraient fermer leurs portes : à Leers et Louvroil (Nord), Calais (Pas-de-Calais) et Château-Thierry (Aisne). Le magasin de Laon lui n'est finalement pas concerné. Sans oublier les enseignes Maison dépôt de la zone Promenade de Flandres à Neuville-en-Ferrain et celle d'Hénin-Beaumont, menacées elles aussi.

D'après les informations de France 3, 18 autres magasins de la région vont eux aussi faire face à des suppressions de postes, sans pour autant baisser le rideau. Au total, 190 postes pourraient être supprimés dans les Hauts-de-France. Avec la répartition suivante :

  • Nord : 34 postes à Leers, 30 postes à Louvroil et 28 suppressions de postes réparties sur Valenciennes, Douai, Dunkerque, Cambrai, Seclin et Englos. 
  • Pas-de-Calais : 31 postes à Calais et 14 suppressions de postes réparties sur Boulogne-sur-Mer, Lens, Béthune, Saint-Omer et Arras. 
  • Somme : 6 postes à Amiens
  • Aisne : 24 postes à Château-Thierry et 12 suppressions de postes réparties sur Laon, Soissons, et Saint-Quentin.
  • Oise : 11 postes à Creil, Beauvais et Compiègne

Depuis quelques jours, les syndicats ont exprimé leurs craintes d'une deuxième vague de licenciements après ce plan social. "Il n'y a qu'un seul plan" d'après la direction de Conforama.

Téléchargez gratuitement l'application Contact FM sur  et