Variole du singe : 7 cas confirmés dans les Hauts-de-France

17 juin 2022 à 8h13 par Iban D.

Crédit image: Pixabay
séparateur

Ce jeudi après-midi, Santé Publique France faisait état de 183 cas de variole du singe dans tout le pays, dont 7 dans les Hauts-de-France.

Dans son dernier point de situation communiqué ce jeudi, Santé publique France annonce que 183 cas de variole du singe ont été confirmés dans l'Hexagone, dont 7 dans les Hauts-de-France, et la majorité en Ile-de-France (129). On était à 2 cas identifiés dans la région le 9 juin. Le chiffre global a doublé en une semaine. Le premier cas en France remonte au 19 mai dernier, c'était début juin dans la région. 

"Tous les cas investigués sont des hommes, âgés entre 19 et 63 ans", indique Santé publique France qui précise que parmi les cas investigués, "9 sont immunodéprimés et aucun n'est décédé."

La variole du singe, ou virus Monkeypox, est une maladie "habituellement transmise à l’Homme dans les zones forestières d’Afrique du Centre et de l’Ouest par des rongeurs sauvages ou des primates, mais une transmission inter-humaine est également possible, en particulier au sein du foyer familial ou en milieu de soins." L'infection commence souvent par de la fièvre, accompagnée de maux de tête et de courbatures. L'autre symptôme principal est l'apparition, après 2 jours environ, de "vésicules remplies de liquide". 

"Le virus Monkeypox peut être transmis par contact direct avec les lésions cutanées ou les muqueuses d’une personne malade, ainsi que par les gouttelettes (salive, éternuements, postillons…)", détaille Santé Publique France. La maladie est plus grave chez les enfants et chez les personnes immunodéprimées.