Retraite : Emmanuel Macron veut repousser l'âgé légal de départ à 65 ans

10 mars 2022 à 9h23 par Iban D.

Crédit image: Photo d'illustration - Page Facebook officielle @Emmanuel Macron
séparateur

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal l'a confirmé ce jeudi matin, défendant "une réforme de responsabilité et de justice".

L'information avait fuité ce mercredi, elle a été confirmé ce matin par Gabriel Attal chez nos confrères de RTL. En cas de second mandat à l'Elysée, Emmanuel Macron souhaite repousser progressivement l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans.

"C’est une réforme de responsabilité, de justice avec un minimum de retraite à 1100 euros pour ceux qui ont une carrière complète. De la même manière qu’on l’a fait déjà pour les agriculteurs. Et puis une réforme de justice entre les Français avec la suppression des principaux régimes spéciaux qu’il s’agisse par exemple de la RATP ou d’EDF, comme on l’a fait avec la SNCF pour les nouveaux entrants",  a déclaré ce matin le porte-parole du gouvernement.

Hier, avant même que l'information soit confirmée, plusieurs rivaux du chef de l'Etat ont réagi au recul de l'âge de départ à la retraite voulu par Emmanuel Macron. "Macron prévoit la retraite à 65 ans. Notre programme prévoit la retraite à 60 ans. Dans un mois, on saura qui décide", a tweeté Jean-Luc Mélenchon. De son côté, Marine Le Pen a accusé Emmanuel Macron de faire payer aux Français son incompétence. "Avec lui, c’est toujours au peuple de se sacrifier. Moi, j’assume de permettre à ceux qui ont commencé tôt de partir tôt à la retraite", a déclaré la candidate du Rassemblement National.

Défendant la même idée, Valérie Pécresse a critiqué le président sortant pour ne pas avoir déjà mis en place cette mesure.