Présidentielle : Emmanuel Macron veut supprimer la redevance audiovisuelle

8 mars 2022 à 8h08 par Iban D.

Crédit image: Pixabay
séparateur

Une décision "cohérente avec la suppression de la taxe d'habitation", s'est justifié le chef de l'Etat.

Ce lundi, à l'occasion de son premier déplacement de campagne, le président-candidat Emmanuel Macron a annoncé vouloir supprimer la redevance audiovisuelle en cas de second mandat à l'Elysée. Une décision "cohérente avec la suppression de la taxe d'habitation", s'est justifié le chef de l'Etat. La suppression de la taxe d'habitation était l'une des mesures phares de la campagne d'Emmanuel Macron en 2017.

Depuis 2009, la contribution à l'audiovisuel public est payable par toute personne qui est imposée à la taxe d'habitation et qui détient un téléviseur. Son montant s'élève à 138 euros en France métropolitaine. La "redevance télé" permet de financer les chaînes de télévision et de radio du secteur public. La suppression de la redevance audiovisuelle a été proposée par d'autres candidats à la présidentielle comme Valérie Pécresse, Marine Le Pen et Eric Zemmour.

Triplement de la "prime Macron"

Cette proposition sur la redevance audiovisuelle a été présentée avec d'autres mesures sur le pouvoir d'achat. Le chef de l'Etat souhaite le triplement de la "prime Macron", sans charges ni impôts.

Emmanuel Macron a également esquissé quelques mesures qu'il souhaite mettre en place dans l'éducation. Le président-candidat veut un renforcement de l'enseignement des mathématiques et de l'initiation au numérique. Emmanuel Macron propose aussi un rapprochement entre l'école et l'entreprise pour sensibiliser les collégiens aux métiers et à leur orientation future.

Le chef de l'Etat a également parlé de sport à l'école. Il propose d'instaurer 30 minutes d'activité sportive le matin, dès la rentrée de septembre 2022.