Meurtre d'Isabelle Mesnage dans la Somme : le tueur en série Jacques Rançon jugé en appel cette semaine

20 juin 2022 à 7h31 par Iban D.

Crédit image: Le Courrier Picard
séparateur

Le "tueur de la gare de Perpignan" nie les faits après être passé aux aveux en 2019 en garde à vue. Il a été condamné en première instance, en juin 2021, à 30 ans de réclusion criminelle.

Le tueur en série Jacques Rançon, originaire d'Amiens, est jugé en appel jusqu'à vendredi devant les assises de Laon (Aisne). Le Samarien de 62 ans comparaît de nouveau pour le meurtre d'Isabelle Mesnage commis dans la Somme en 1986. Jacques Rançon continue de nier les faits malgré des aveux délivrés en garde à vue en 2019

En première instance, en juin 2021, le natif de Hailles a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle, reconnu coupable du meurtre et du viol d’Isabelle Mesnage. La jeune femme de 20 ans, originaire du Pas-de-Calais, vivait à Corbie et travaillait au service informatique de l’hôpital d’Amiens. Son corps avait été retrouvé à Cachy, près de la N 29, entre Villers-Bretonneux et Amiens.

Des experts ont établi que les mutilations constatées sur le corps d'Isabelle Mesnage étaient similaires à celles de Mokhtaria Chaïb, 19 ans, et de Marie-Hélène Gonzalez, 22 ans, tuées à Perpignan dans les années 90. Pour ces crimes, Jacques Rançon a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans en mars 2018.