Lille : les habitants consultés sur le réaménagement de l'avenue du Peuple Belge

27 avril 2022 à 9h47 par Iban D.

Crédit image: Google Street View
séparateur

Du 2 au 23 mai, les Lillois, Lommois et Hellemmois sont appelés à donner leur avis sur la métamorphose de l'avenue du Peuple Belge. Quatre projets sont proposés.

La ville de Lille veut associer ses habitants à la métamorphose de l'avenue du Peuple Belge, artère importante du quartier du Vieux-Lille qui a été réalisée de 1929 à 1965 sur l'ancien bassin de la Basse-Deûle. Jusqu'au début du XXème siècle, l'axe permettait d'acheminer des marchandises jusqu'à la Halle aux sucres et au marché Saint-Martin (actuelle place Louise de Bettignies).

Aujourd'hui, la mairie "projette de métamorphoser l'avenue du Peuple Belge pour répondre aux enjeux du XXIe siècle en termes de transition écologique, de développement des mobilités douces et de cadre de vie renouvelé", comme l'explique le communiqué de la municipalité. Avant le début du chantier, la ville organise une grande consultation publique du 2 au 23 mai prochain. Concrètement, les Lillois, Lommois et Hellemmois devront voter pour l'un des quatre projets proposés.

 

Comment voter ?

"Chaque Lillois, Lommois, Hellemmois inscrit sur les listes électorales recevra les 29 et 30 avril prochain un courrier postal accompagné d’un mode d’emploi détaillé précisant les modalités de la participation, ainsi qu’un code individuel permettant de sécuriser son vote", indique la ville de Lille sur son site internet. Les habitants de nationalité étrangère ou les personnes qui n'ont pas internet pourront voter en mairie avec un justificatif de domicile.

Pour voter en ligne, ce sera exclusivement sur le site internet de la participation citoyenne de la ville de Lille

 

Quatre projets proposés

Scénario 1 : le parc

Le scénario numéro 1 est le projet le moins coûteux (25 millions d'euros) et le moins ambitieux. Il est question ici de verdir l'axe avec la création d'un parc, la plantation d'arbres, la mise en place d'espaces de promenade et de détente, et d'itinéraires cyclables sécurisés.

 

Scénario 2 : le parc et son miroir d'eau

Ce projet, quasiment similaire au premier, prévoit en plus l’aménagement d’un miroir d’eau de 2 000 m² au niveau de la Halle aux sucres. Cet ajout fait un peu grimper la note (coût total estimé à 30 millions d'euros).

 

Scénario 3 : la remise en eau partielle

Dans ce scénario, c'est le retour de l'eau sur l'avenue depuis le bras de la Deûle jusqu’à l’intersection avec la rue des Bateliers. Sur cette partie, des quais seront aménagés avec espaces de promenade, terrasses et activités nautiques. Un parc sera aménagé sur le reste de l'avenue. Ce chantier sera plus long et plus complexe, pour un coût estimé à 40 millions d'euros.

 

Scénario 4 : la remise en eau totale 

Ce dernier projet est le plus ambitieux. Il prévoit une remise en eau totale depuis l’ancienne usine élévatoire jusqu’au pied du palais de justice. Il y aurait moins de place pour la verdure, la circulation et le stationnement. Les mobilités douces seraient privilégiées. Si ce scénario est retenu, le chantier pourrait durer 6 ans et coûter 60 millions d'euros.