Face à la crise des composants électroniques, l'usine Renault-Douai va stopper sa production

12 avril 2022 à 10h29 par Iban D.

Crédit image: Google Street View
séparateur

L'usine Georges-Besse du groupe Renault à Douai sera fermée du 14 au 22 avril, la faute à la pénurie mondiale des composants électroniques.

La crise mondiale des composants électroniques continue de perturber l'industrie automobile dans la région. Après la fermeture du site Renault à Maubeuge (la production doit reprendre mardi prochain), c'est l'usine Georges-Besse de Douai qui s'apprête à stopper sa production pendant plusieurs jours, comme le rapportent nos confrères de la Voix du Nord

Implanté réellement sur les communes de Lambres-lez-Douai et Cuincy, le site sera à l'arrêt du jeudi 14 au vendredi 22 avril, avec une reprise de la production attendue pour le lundi 25 avril. Les salariés seront placés au chômage partiel. Depuis un an, dans le contexte de la crise sanitaire, d'importants retards de livraison sont observés sur les composants électroniques. Ces pièces sont pour la plupart produites en Chine et indispensables dans la fabrication des véhicules actuels. 

La direction de Renault assure avoir pris cette décision pour "sécuriser les approvisionnements, et redémarrer de manière plus régulière", d'après les mots de Luciano Biondo, directeur industriel du pôle Renault ElectriCity. Cette fermeture temporaire ne devrait pas affecter la production de la nouvelle Mégane E-Tech. Les premiers modèles 100 % électrique seront livrés en mai.