Covid-19 : l'ARS Hauts-de-France demande l'ouverture de lits supplémentaires en soins critiques

5 janvier 2022 à 8h22 par Iban D.

séparateur

"La circulation virale s’intensifie de façon exponentielle dans les Hauts-de-France", alerte l'Agence régionale de santé dans son dernier communiqué.

271 686 nouvelles contaminations ont été recensées ce mardi d'après les données de Santé Publique France, un record depuis le début de la pandémie en mars 2020. Le nombre de contaminations augmente également chez nous dans les Hauts-de-France. "La circulation virale s’intensifie de façon exponentielle dans les Hauts-de-France avec un taux d’incidence régional qui a presque triplé sur les 7 derniers jours", prévient l'ARS dans un communiqué. Sur la période du 25 au 31 décembre, le taux d'incidence régional s'élève à 1 194 nouveaux cas pour 100 000 habitants contre 474 sur la période du 18 au 24 décembre.

L'ARS alerte également sur la hausse du taux de positivité des tests, passé en une semaine dans les Hauts-de-France de 6,6 à 14,5%. Dans la région, l'Oise (taux d'incidence à 1547) et le Nord (1340) sont les départements les plus touchés.

Les autorités sanitaires redoutent une saturation à l'hôpital

Dans ce contexte de pression épidémique, l'ARS demande aux hôpitaux de la région d'ouvrir plus de lits en soins critiques afin d’anticiper tout risque de saturation des services hospitaliers. "A ce jour, 614 lits sont ouverts, pour 559 patients pris en charge dont 243 pour Covid", précise le communiqué. L’objectif est d’atteindre une capacité en soins critiques de 650 lits, privé et public confondus

"Pour rappel, l’augmentation des capacités de prise en charge en soins critiques est rendue possible grâce à la déprogrammation d’interventions, libérant ainsi du matériel et permettant de réaffecter le personnel formé à la réanimation", rappelle l'Agence régionale de santé. L'organisme lance également un nouvel appel à la vaccination et à la réalisation de la dose de rappel.