Un couvre feu pour les migrants?

12 août 2016

Xavier Bertrand, le président de la région des Hauts-de-France, souhaite mettre en place un couvre feu pour les migrants pour des raisons de sécurité. 

 

Si la l'état d'urgence permet d'instaurer ce genre de pratique, il est peu probable que ce couvre-feu ait lieu avant 1 an. "L'immobilisme" du gouvernement actuel décrit par Xavier Bertrand bloque la possibilité d'installer cette mesure puisqu'il faut l'accord de l'Elysée. Le président de la région attend beaucoup du prochain président de la république en 2017. Il espère fortement que son parti des Républicains revienne au pouvoir puisque chacun des candidats déclarés à la primaire sont en accord avec son combat. 

 

François Hollande invité à venir se rendre compte de la situation par lui-même.

 

Si l'interdiction entrait en vigueur, 4 500 réfugiés (9000 selon l'association "l'Auberge des migrants") auraient l'interdiction de sortir du campement après une heure prècise. Xavier Bertrand aimerait que François Hollande vienne se rendre compte par lui-même de la situation actuelle. Si quelques débordements ont déjà eu lieu, le président des Hauts-de-France redoute que la situation devienne incontrôlable à Calais. Il demande d'ailleurs que le port de la ville soit entièrement sécurisé avec notamment la mise en place de drônes de surveillance qui seraient entièrement financé par la région des Hauts-de-France.