Patrick Henry est mort à Lille

04 décembre 2017

Le meurtrier du petit Philippe Bertrand a succombé au cancer dont il était atteint, après avoir passé 40 ans derrière les barreaux.

Patrick Henry avait obtenu une suspension de sa peine de prison en septembre dernier, comme le prévoit la loi, pour ne pas mourir en prison, compte tenu de la maladie qui le rongeait. Une amie lui avait ensuite trouvé un logement dans la métropole lilloise et c'est finalement au CHR de Lille qu'il s'est éteint ce dimanche. Il était âgé de 64 ans.

Patrick Henry est devenu en quelque sorte le symbole de la lutte pour l'abolition de la peine de mort en France. C'est d'ailleurs son avocat Robert Badinter qui lui a permis en 1977 d'éviter la guillotine, avant d'obtenir du Parlement en 1981 l'abolition définitive de la peine de mort.

L'homme avait pu sortir une première fois de prison en 2001, en obtenant une libération conditionnelle. Seulement quelques mois plus tard il avait été arrêté en Espagne avec quelque 10 kilos de cannabis, ce qui l'avait renvoyé immédiatement derrière les barreaux.