Noyelles-Godault : une mère emprisonnée pour avoir fait mendier ses enfants

25 octobre 2017

La femme de 43 ans obligeait ses 3 enfants à mendier aux feux rouges. Elle avait déjà été condamnée pour cela à de la prison avec sursis, cette fois elle écope d'une peine de six mois fermes.

Le Tribunal de Béthune ne s'est pas laissé convaincre lorsque la femme, une Roumaine, a expliqué avec un traducteur qu'elle mendiait mais pas ses enfants, qu'ils jouaient dans l'herbe à côté. Lors de son audition pendant l'enquête, elle avait pourtant reconnu avoir "envoyé ses enfants travailler", un travail dont elle estimait qu'il n'était "pas difficile". Problème, le travail des enfants est interdit en France, et pendant ce temps les enfants en question ne sont pas scolarisés. Les policiers avaient d'ailleurs pris le temps d'une surveillance avec des clichés montrant bien les enfants en train de demander de l'argent à la vitre des voitures arrêtées au feu rouge avant d'interpeller la mère de famille.

Les enfants âgés de 6, 7 et 10 ans sont désormais en foyer depuis le mois de septembre. Leur placement est prolongé pour 6 mois, le temps de la peine de prison que devra purger leur mère. La procureur du Tribunal de Béthune a souligné que les enfants étaient dans un état d'hygiène lamentable "pour apitoyer les automobilistes". Ils bénéficient aujourd'hui d'un suivi pour leur santé, leur hygiène et leur scolarité.

Outre la peine de 6 mois de prison ferme avec maintien du mandat de dépôt, la mère de famille est condamnée à verser 100€ de dommages et intérêts à chacun de ses trois enfants.

Photo d'illustration