Actualités locales

"Le 15h17 pour Paris" sera-t-il retiré des écrans ?

08 février 2018 à 10h35 Par M.J.
L'avocate du terroriste présumé souhaite demander à la Justice l'interdiction du film de Clint Eastwood sur la tentative d'attentat avortée dans un Thalys en gare d'Arras en 2015.

Me Sarah Mauger-Poliak est l'avocate d'Ayoub El-Khazzani. Elle estime que le film nuit au bon déroulement de l'instruction.

Elle explique que contrairement aux autres parties en présence dans cette affaire, l'avocate déplore de ne pas avoir été consultée pour la préparation du film. Celui-ci joue particulièrement sur l'aspect "vérité" de l'histoire. Pourtant il n'y a pas encore eu de décision de justice, du coup l'avocate estime que le principe de présomption d'innocence est bafoué.

Toujours selon elle, non seulement la Justice française accepte que le cinéma présente "sa" vérité dans une telle affaire, mais utilise même la démarche. Me Sarah Mauger-Poliak aurait demandé à ce qu'une reconstitution soit effectuée, et on lui aurait répondu ces derniers jours que c'était inutile puisqu'il y a déjà le film.

L'avocate fait appel de ce refus d'organiser une reconstitution en bonne et due forme. Elle envisage d'attaquer la production du film de Clint Eastwood, la Warner, pour demander la suspension du film le temps de l'instruction. "Vu les enjeux économiques qu'il y a derrière, je doute que cela aboutisse mais cela pourrait créer une jurisprudence", précise-t-elle.