Fake news : Roubaix ne prévoit pas de piscine réservée aux femmes

07 février 2018
Par M.J.
"La salle de piscine exclusivement pour femmes ouvrira à Roubaix au centre ville dans quelques mois. Le bâtiment est en cours de construction.. Une grande première !". Cette information est complètement faux selon nos confrères de Nord Eclair, qui l'ont vérifiée.

Tout est parti d'un tweet le 3 février 2018 (message retiré depuis mais jamais démenti par l'auteur originel) sur le compte "Info Roubaix".

Celui-ci n'a rien à voir avec la Ville de Roubaix, d'ailleurs on ne sait pas vraiment qui se cache derrière ce compte Twitter. Sur ce profil, on trouve un peu de tout, des jeux, des sondages, des informations qui ne sont visiblement pas vérifiées. Certaines publications sont ressorties des cartons, anciennes de plusieurs années, et pourtant présentées comme actuelles ou en tous cas pour lesquelles le contexte de l'époque n'est absolument pas mentionné.

La fausse info de la piscine réservée aux femmes

L'auteur de cette "information" a publié : "La salle de piscine exclusivement pour femmes ouvrira à Roubaix au centre ville dans quelques mois. Le bâtiment est en cours de construction.. Une grande première !", avec une photo de piscine municipale en illustration.

Nos confrères de Nord Eclair ont vérifié point par point. D'abord la photo. Une petite recherche sur Google Image (que chacun peut effectuer facilement) montre qu'il s'agit en fait de la photo de la piscine de Garenne-Colombes (92).

Ensuite ils ont contacté la Ville de Roubaix, mais aussi d'autres intervenants possibles comme une chaîne de salle de sport privée qui a déjà consacré l'un de ses sites roubaisiens à la clientèle féminine. Bilan : personne n'est au courant d'un tel projet. La Ville n'en est pas à l'origine et n'est au courant d'aucune initiative de ce type de la part d'un privé, n'ayant reçu aucune demande de permis de construire.

D'ailleurs une institution publique ne pourrait pas ouvrir ce type d'établissement réservé à une catégorie de la population, ce serait hors-la-loi (contrairement à l'établissement de créneaux horaires aménagés comme cela a été le cas à Lille)

L'information n'en est pas une, tout est faux !!

Une diffusion virale et des élus crédules

Si ce n'était peut-être pas l'intention de départ de l'auteur, son message a rapidement été repris, relayé, retweeté par "la fachosphère" -comprenez un certain nombre d'individus prêts à se saisir de toute information, vraie ou fausse, qui permettrait de pointer du doigt l'immigration-. Certains n'hésitent pas à évoquer un abandon des lois de la République au profit de la charia, avec au passages quelques insultes à l'attention du maire de Roubaix.

L'information a poursuivi sa diffusion sur les réseaux sociaux, jusqu'à être reprise par le Président régional du Front National Philippe Eymery, Isabelle Balkany (Les Républicains), ou encore par Fakir, le journal du député de la Somme François Ruffin (Les Insoumis).