Démantèlement du camp de migrants de Saint-Martin-lez-Tatinghem dans l'Audomarois

20 décembre 2017

Les policiers sont intervenus vers 8h ce matin, pour évacuer les migrants qui occupaient ce terrain de Tatinghem. Ces derniers avaient déjà tous quitté les lieux.

Le campement était vide à l'arrivée des autorités. En tous cas vide des ressortissants Afghans qui y étaient installés. Tous ont quitté les lieux dans la nuit, peut-être dès hier soir et seuls quelques bénévoles des associations qui leur venaient en aide étaient présents.

Les associations Emmaüs Saint-Martin-au-Laert et La Croix Rouge, entre autres, ont perdu hier en Justice face aux communes de Saint-Martin-les-Tatinghem et de Longuenesse. Le Tribunal Administratif de Lille les a débouté de leur référé pour suspendre les arrêtés pris en vue de ce démantèlement. La Justice a ainsi ouvert à la voie à une intervention policière qui n'aura pas tardé.

La Préfecture avait prévu un bus de 55 places ce matin pour emmener les migrants vers des abris qui leur auraient été proposés, finalement cela s'est révélé inutile.