Actualités locales

Compiègne : les policiers veulent que la ville soit reconnue comme « secteur difficile »

19 janvier 2018 à 10h08 Par I.D.
Suite aux récents incidents dans deux quartiers de la ville, les syndicats policiers réclament le classement de Compiègne en « secteur difficile ».

Ces dernières semaines, les policiers de Compiègne ont subi plusieurs caillassages dans les quartiers de la Victoire et du Clos des Roses. Lors du dernier en date, il y a une semaine, les forces de l'ordre ont été la cible d'une quarantaine de jeunes. 

Des incidents qui poussent les policiers à demander que la ville soit renconnue comme « secteur difficile ». Concrètement, comme c'est le cas à Beauvais et à Creil, obtenir ce classement permettrait aux policiers compiégnois de recevoir une prime de fidélisation. Le montant est de 140 euros par an au bout de trois années passées dans le même commissariat. Cette prime augmente ensuite progressivement, pour atteindre 800 euros, le maximum, au bout de 8 ans. L'objectif est aussi d'encourager les policiers à venir et les inciter à rester.