Actualités locales

Chien euthanasié à Fourmies : la thèse de la violence "définitivement écartée"

12 décembre 2017 à 14h20

Le chien Orca, euthanasié fin novembre suite à son état de décomposition, n'a pas finalement pas été "victime de mauvais traitement".

"La thèse de la violence à son égard est définitivement écartée" a confirmé le parquet d'Avesnes-sur-Helpe à nos confrères de 20 minutes. Comme le supposait l'enquête de la gendarmerie, l'animal a été victime d'une maladie de peau, ce qui a provoqué sa décomposition prématurée. La famille avait d'ailleurs consulté un vétérinaire à trois reprises à ce propos, un traitement avait été mis en place mais n'a semble-t-il pas permis d'empêcher la maladie de progresser.

La famille menacée

L'affaire avait suscité de nombreuses réactions. Après la diffusion des photos de la découverte d'Orca par la SPA d'Hirson, les messages de haine à l'attention de la famille du chien accusée alors de l'avoir maltraité avaient pris une ampleur impressionnante. Elle avait reçu de nombreuses menaces, et des individus avaient même tenté de mettre le feu à leur domicile. Les maîtres d'Orca ont pris peur et ont préféré quitter la région pour le moment.

Crédit photo : SPA d'Hirson (02)