Actualités locales

Carburants : inutile de paniquer

25 septembre 2017 à 10h56

Plusieurs stations service sont déjà à sec et le phénomène risque de s'amplifier, uniquement si les usagers ne font pas preuve d'un peu de sang-froid.

Concrètement, il n'y a pas vraiment de risque de pénurie directement liée au mouvement des chauffeurs routiers pour le moment. Depuis ce matin, les dépôts de carburants sont sous la protection des gendarmes, précisément pour éviter qu'ils soient bloqués par des grévistes en colère contre la réforme du code du travail.

Le seul élément qui pourrait amplifier les problèmes d'approvisionnement des stations service est le manque de sang-froid des automobilistes. Lorsque les clients se pressent de manière irraisonnée et surtout excessive, les stations services ne parviennent pas à suivre la cadence et à s'approvisionner plus souvent que d'habitude. C'est là que le manque peut se faire sentir.

Cela a commencé à se produire depuis ce week-end avec certaines stations prises d'assaut, qui se retrouvent à sec aujourd'hui. Pour éviter d'amplifier le phénomène, n'hésitez pas si vous le pouvez à attendre un peu pour faire le plein lorsque ce n'est pas nécessaire. Si la situation ampirait, comme cela s'est déjà produit par le passé, des mesures de restriction pourraient être prises par les autorités.