Actualités locales

Blocage des raffineries : les agriculteurs des Hauts-de-France poursuivent le mouvement

13 juin 2018 à 15h43 Par T.D.
Crédit photo : La Voix du Nord

Malgré la consigne de la FDSEA, les agriculteurs des Hauts-de-France ont décidé de poursuivre le blocage des dépôts pétroliers du Dunkerquois.

Après un rendez-vous avec le ministre de l’agriculture mardi soir, la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs ont appelé à lever les blocages de 13 raffineries et dépôts pétroliers, en cours depuis dimanche pour protester contre la concurrence de l’huile de palme importée sur le marché des biocarburants.  « Il y a eu des points d’avancée, des points de déception et des engagements à travailler plus », a expliqué la présidente de la Fédération nationale des syndicats des exploitants agricoles (FNSEA).  

Mais l’antenne FDSEA des Hauts-de-France n’est pas du même avis. Elle estime que les avancées proposées par le gouvernement sont insuffisantes, et elle ne compte pas arrêter le mouvement. Depuis lundi, les dépôts pétroliers de Mardyck et St-Pol-sur-Mer sont bloqués par les agriculteurs du Nord et de l’Aisne. Ce mercredi matin, des bus sont partis de l’Oise et de la Somme pour prendre le relais. Le blocage se poursuit donc, ce mercredi après-midi.

Les agriculteurs décideront en fin de journée s’ils poursuivent, ou non, le mouvement.