Berck-sur-Mer : le sapeur-pompier revient sur ses déclarations

© MyVideoPlace
12 février 2018
Par T.D.
Rebondissement dans l'enquête après la série d'incendies à l'Institut Calot de Berck-sur-Mer vendredi. Le suspect, qui avait d'abord avoué les faits, est finalement revenu sur ses déclarations.

Comme nous l'apprend La Voix du Nord ce lundi midi, le sapeur-pompier volontaire est revenu sur ses aveux face à son avocat. Il lui a assuré qu'il n'y était pour rien. Il pensait être libéré sous contrôle judiciaire, et ce serait pour cette raison qu'il aurait avoué les faits. Tout en niant être le "corbeau" qui menace depuis plusieurs mois le personnel de l'établissement.

« Il a toujours soutenu les questions des enquêteurs et assuré que ce n’était pas lui jusqu’à la fin  », assure son avocat dans les colonnes de La Voix du Nord. « Mais, après 48 heures de garde à vue, et alors qu’il avait aussi sa journée de travail derrière lui, il a pu avouer des choses qui n’étaient pas vraies.  »

Le suspect reste placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Longuenesse. L'enquête se poursuit.