Actualités locales

Beauvais : mise en demeure pour l'usine Spontex et ses mauvaises odeurs

09 juillet 2018 à 10h59 Par M.J.
L'usine d'éponges dégage des odeurs parfois fortes et cette fois la Préfecture hausse le ton.

Après déjà plusieurs coups de semonce, les autorités préfectorales lancent un ultimatum à Spontex pour que le fabriquant américain prenne les mesures nécessaires à la réduction des odeurs que dégage l'usine.

Le préfet Louis Le Franc a pris un arrêté de mise en demeure. Il appelle la société à respecter ses obligations pour réduire les nuisances olfactives ressenties en ville.

Le fabricant d’éponges a trois mois pour se mettre en conformité, sous peine de sanctions.

Normalement il aurait du le faire déjà depuis la fin du mois de mars. Le fabriquant devait mieux maîtriser l’acidité de ses rejets aqueux avant la sortie d’usine et changer les vantelles (systèmes de réseaux de ventilation). Dernière mesure qui aurait déjà dû être mise en oeuvre, la modification des tuyauteries.

Au mois d'avril, un contrôle a révélé que deux des trois points n’avaient pas été réalisés entièrement.